Staycation à Montréal

Ode à la lenteur sur l’île de Montréal et ses rives.

Texte — Marie Charles Pelletier et l’équipe BESIDE
Photos — Simon Couturier

Cet été sera différent à Montréal. Moins d’avions traverseront le ciel rose de Villeray en fin de journée et plus de chaises longues seront installées dans les ruelles de la métropole. Les Montréalais reprendront un peu leur souffle, planteront peut-être des fines herbes dans leur jardinière, passeront maitres dans l’art des soupers ergonomiques sur leur balcon. Ils auront enfin le temps de repeindre en blanc leur salle de bain dont la couleur douteuse s’apparente à celle de la calamine. Les insulaires auront le temps de jaser avec la voisine en étendant leurs vêtements sur la corde à linge. L’été 2020 à Montréal sera celui des longues marches. Ce sera l’été des soirées qui s’étirent dans les parcs, l’été des hautparleurs portatifs, l’été des conversations dans les files d’attente, l’été où l’on remarquera davantage le visage des gens avec qui on partage notre quartier et celui où l’on explorera notre grande ile qui n’attendait que ça: qu’on se prélasse tous ensemble à la maison, comme un parent qui est content de voir ses enfants rester à souper. Cet été, on veille tous dans la cour arrière et la table est grande.

Pour BESIDE, un bon staycation, c’est aussi apprendre à vivre plus lentement. L’été est déjà d’un naturel effervescent. Comme un mousseux pas trop cher de la SAQ; évitez de trop le brasser et prenez le temps d’en apprécier les bulles, surtout les plus fines.

Nous vous suggérons ici des choses à faire, des lieux dont on ignore/oublie l’existence et des coups de cœur qui, on l’espère, sauront faire mousser vos propres idées, vous faire apprécier la métropole autrement et oublier vos projets de vacances à Casablanca ou à Carthagène.

Bouffe
__________

Allez passer du temps dans les marchés saisonniers. Goutez aux produits, sirotez une limonade fraiche ou un café glacé, discutez avec les marchands. La liste des marchés publics est longue. On ne se tannera jamais des marchés Atwater et Jean-Talon, mais découvrez aussi le marché Fermier sur l’avenue Laurier Est, le marché 4751 sur la rue Sainte-Catherine Est, le marché Maisonneuve, le marché Lachine et tous les marchés solidaires (square Victoria, place Jacques-Cartier, carré Saint-Louis, métro Papineau, métro Mont-Royal, marché Jean-Brillant). Achetez-y des fleurs, des fruits, des légumes, et faites une salade, une sangria, invitez vos amis, mangez, buvez.

C’est aussi le retour du marché des Éclusiers, dans le Vieux-Montréal, qui ouvrira son bar-terrasse et son restaurant pour une troisième saison. Dans cet espace, les produits québécois et la consommation locale sont mis de l’avant. Vous pourrez entre autres y trouver des légumes de La Fermette les samedis (et à la Buvette chez Simone les mercredis).

Piquenique: de bons combos 

Liste de suggestions de take-out à manger sur un banc public ou dans un parc à proximité

Casgrain BBQ (Vin Mon Lapin): Allez manger le meilleur poulet frit de Montréal à l’abri d’un arbre au parc Dante

Néo-resto Méli-Mélo: Ramassez votre griot et remontez jusqu’au parc Gabriel-Sagard

Romados: Mangez du poulet portugais dans les marches de l’église Saint-Jean-Baptiste sur Rachel. Un classique!

Tacos Frida: Vous appréciez les tacos de ce petit restaurant familial. Trouvez-vous un banc sur Notre-Dame ― la rue est belle.

Maquis Yasolo: Marchez jusqu’au parc des Corroyeurs en bordure du canal pour y déguster des plats afro-québécois.

Lloydie’s: Sur Saint-Viateur ou Crescent, observez les passants en mangeant votre jerk chicken.

Thammada: Attrapez les plats dignes de la cuisine de rue de Bangkok de Thammada et marchez jusqu’au parc Saint-Viateur.

Vin & Levain (Candide): Installez-vous près des écluses Saint-Gabriel pour goûter le pique-nique léger et gastronomique du restaurant Candide.

Casserole Kréole: Commentez le match de balle au parc Charleroi en compagnie de plats antillais.

Satay Brothers: Savourez la cuisine singapourienne des Satay Brothers au bord du canal de Lachine.

Chez José: Mangez un délicieux sandwich déjeuner sur un banc de Duluth, cette petite avenue en pavé uni.

Lundis au soleil: Salades parfaites pour un piquenique tout près au parc Villeray ou, à quelques rues, au parc Jarry.

 

Pumpui: Rendez-vous au parc de la Petite-Italie avec les plats thaï classiques, vins et bières locales de Pumpui.

Kwizinn Express: Ramassez un classique haïtien et installez-vous sur un banc de la Plaza St-Hubert.

Janette’s Spicy Island: Une délicieuse cuisine des Caraïbes à emporter au parc-nature du Cap Saint-Jacques ou au parc-nature du Bois-de-l’Île-Bizard.

Palme: Allez chercher un panier piquenique BBQ et assoyez-vous au parc Charles-S.-Campbell.

Hélicoptère: Attrapez des petits plats de ce délicieux restaurant ou de son café-pâtisserie et mangez sur la place Gennevilliers-Laliberté, près du marché Maisonneuve.

Nouveau Palais: Allez manger une frite dans le parc De Lorimier dans le Petit Laurier.

Sandwicherie Sue: Mangez un banh mi dans le parc Molson et levez les yeux au cas où (la terrasse du bureau BESIDE donne sur le parc 🙂 )

Moleskine: Pour une délicieuse pizza sur le mont Royal.

Allez au Orange Julep boire un jus, juste parce que vous avez besoin d’une destination à vélo et parce qu’un hotdog moutarde chou ne ferait pas de tort non plus, dans le fond. De plus, la balade est belle à travers Côte-des-Neiges et promet de sculpter vos jambes pour que vous affichiez clairement votre allégeance à cette ville pentue.

Culture
__________

Du 1er juillet au 20 aout, c’est le retour du Festival MURAL. Douze œuvres murales temporaires seront peintes en direct à même des canevas installés dans le corridor sanitaire du boulevard Saint-Laurent.

Au Musée des beaux-arts de Montréal, du 4 juillet au 15 novembre, découvrez l’univers de Paris au temps du postimpressionnisme et les enjeux sociaux qui ont poussé un groupe d’artistes mené par Paul Signac à créer le Salon des Indépendants en 1884. Et parcourez à votre rythme l’exposition sur la peinture et la diaspora à la Fondation PHI.

Pour la liste complète des musées ouverts et des expositions en cours, c’est par ici.

Pour profiter du beau temps ET de l’art, faites un tour à la Galerie Blanc, qui revient cet été avec une exposition en plein air accessible jour et nuit. Ou arrêtez-vous à la place des Montréalaises, derrière l’hôtel de ville à la sortie du métro Champ-de-Mars, pour voir l’exposition photographique Citoyennes inspirantes, qui présente le portrait de vingt-et-une femmes d’exception qui se démarquent sur les plans social, scientifique et culturel.

Les jours de pluie, voyez des films indépendants sur grand écran au Cinéma du parc, Cinéma du Musée ou au Cinéma Beaubien. Ou égayez vos après-midis avec notre miniguide Culture pour emporter.

BESIDE 08

À quelles communautés appartenons-nous?

Commandez maintenant !

Sport
__________

Les voies réservées aux vélos se sont multipliées. Explorez la ville sur deux roues, c’est la meilleure façon de le faire. Vous parcourrez plus de distance qu’à pied et remarquerez plein de subtilités qui vous échapperaient en voiture (ex.: vous sentirez l’odeur du lilas ou du BBQ qui se prépare). Chaque quartier a un caractère unique. Allez vous promener dans les petites rues de Saint-Henri, commentez l’architecture mid-century près de l’institut de Cardiologie, montez vers le nord de l’ile jusqu’aux abords de la rivière des Prairies et arrêtez-vous au parc-nature de l’Île-de-la-Visitation. Souriez à ceux qui jardinent, saluez ceux qui profitent de leur galerie avant, achetez de la limonade aux enfants ou visitez le Racer Café sur le joli boulevard Gouin pour un sorbet ou un café glacé.

Voyagez dans le temps au parc Frédéric-Back, ramassez-vous en chemin une crème glacée au Iconoglace. Explorez le parc Jean-Drapeau pendant qu’il est paisible. Assoyez-vous près du Bassin olympique et regardez les cyclistes passer à 100 miles à l’heure sur le circuit Gilles-Villeneuve. Revenez par le pont de la Concorde. La vue sur le Vieux-Port est belle.

Explorez le mont Royal en vélo de montagne ou en joggant. Certaines pistes partent du boulevard Mont-Royal, non loin de la Faculté de musique de l’Université de Montréal. Pour changer, entrez sur le côté (par le cimetière) ou par l’arrière (depuis Westmount) et vous aurez la montagne à vous.

Autre idée: longez le canal de Lachine et rendez-vous dans l’ouest de l’ile jusqu’à Sainte-Anne-de-Bellevue. La destination patrimoniale fait face au lac Saint-Louis et promet de vous dépayser un peu si vous n’y êtes jamais allé. Marchez le long du canal de Sainte-Anne, faites-y un piquenique, puis laissez-vous bercer par le clapotis de l’eau sur les bateaux dans la marina. Marchez dans les rues de cet ancien noyau villageois qui servait de transit pour le commerce des fourrures, de même que de lieu de villégiature.

Que vous pratiquiez le surf ou non, enfourchez votre vélo jusqu’à Habitat 67. Pourquoi? Pour plus d’une raison! D’abord, pour voir de près ce bâtiment grandiose pensé par l’architecte israélo-canadien Moshe Safdie. Ensuite, parce que juste devant, on peut voir des gens de tous horizons surfer une vague éternelle. Le parc Dieppe, juste à côté, est un site méconnu qui offre une perspective nouvelle sur la ville. La vague à Guy, quant à elle, se trouve le long du boulevard LaSalle, entre les rues Gagné et Raymond, dans le parc des Rapides.

Sur l’eau

Sortez vos embarcations et admirez Montréal depuis l’eau en vous laissant porter par le courant. Pour ceux qui n’en possèdent pas, KSF est un centre d’activités nautiques dont la succursale de LaSalle est maintenant rouverte. On peut y louer kayak, planche de surf ou Stand Up Paddleboard (SUP) pour des excursions urbaines. Le Centre nautique du canal de Lachine, Espace NAVI, le Club de canotage de Cartierville sont aussi d’autres options pour se balader sur l’eau.

Toujours à Sainte-Anne-de-Bellevue, vous pouvez louer une embarcation au Paddle Mac (situé au bord de l’eau, sur le campus), qui offre aux pagayeurs la possibilité de naviguer sur les eaux du lac Saint-Louis.

 

Une virée sur la rive nord

Si par un bon matin, l’envie vous prenait de changer d’air ou de changer d’ile, traversez la rivière des Prairies et allez passer un peu de temps sur notre voisine insulaire: l’ile de Laval. De l’autre côté du pont Pie-IX, découvrez le Centre de la nature, un parc urbain de 50 acres. Vous pourrez piqueniquer à l’abri d’un saule, marcher à travers le jardin nomade et ses tapis fleuris, être inspiré à la halte environnementale avec son toit vert et son potager urbain, passer à travers le jardin alpin, le jardin de la détente et le jardin d’essai. Le parc compte 13 jardins au total et vous offre une fenêtre sur la nature à travers 5 km de sentier.

Louez une embarcation nautique au Parc de la-Rivière-des-Mille-Îles. Cet espace faunique protégé est le plus grand de la région métropolitaine. Vous pourrez observer doucement la faune en pagayant sur la rivière. En profitant des reflets du soleil sur l’eau, vous (ou plutôt votre droit d’accès) contribuerez aussi à la protection et à la réhabilitation des 92 espèces qu’abrite le parc.

Tant qu’à être de l’autre côté de la rive, allez manger à la pizzéria Bottega (oui, il y en a une à Laval aussi), ou encore sur la terrasse du Boating Club à Sainte-Rose.

 

Une virée sur la rive sud

Passez la journée à Chambly, marchez ou pédalez le long du bassin. Regardez les bateaux, découvrez les écluses du lieu historique national du Canal-de-Chambly. L’ancien chemin de halage a été transformé en piste cyclable qui se rend jusqu’à Saint-Jean-sur-Richelieu. Si vos mollets sont en vacances, passez plutôt la journée au bord de l’eau près du fort et allez vous chercher une crème glacée dans le village. Finissez la journée en regardant le soleil couchant sur la terrasse du restaurant Au Coin de la Baie.

À moins de 30 minutes de Montréal, le parc national du Mont-Saint-Bruno est une véritable oasis forestière. Avec ses quelque 30 km de sentiers pour courir, marcher ou observer les oiseaux, ses forêts matures et ses 5 lacs pour se tremper les pieds, c’est une escapade parfaite pour cet été. Pensez à vous arrêter au Cafellini à l’aller ou au retour pour un café (glacé ou non).

Lile Saint-Bernard à Châteauguay est aussi une belle destination pour une échappée d’une journée. Allez-y pour découvrir la flore et le refuge faunique, tombez nez à nez avec un vison d’Amérique, une tortue ou un cerf de Virginie au détour d’un sentier. On dit que les amphibiens du coin livrent souvent des performances musicales.

Prendre ça mollo
__________

Au-delà du sport, notez aussi que flâner est un art. Quand on le fait bien, on atteint un état quasi méditatif. Marchez ou roulez jusqu’au Jardin botanique, étendez-vous sur une couverture près de l’eau dans l’espace consacré aux Premières Nations. Errez dans les rues du Mile End, achetez-vous un livre chez Drawn & Quarterly sur Bernard ou un vin québécois chez Butterblume. Traversez la ville du nord au sud en ne passant que par les ruelles.

Allez voir le projet d’écopâturage Biquette au parc Maisonneuve. Vous pourrez observer des moutons et des poules qui maitrisent l’essence du slowliving (tous les jours de 9h à 19h).

La Pépinière Co ouvrira aussi plusieurs de ses sites cet été, notamment le Village au Pied-du-Courant, qui reviendra en toute simplicité pour offrir une plage urbaine à qui bon aura envie de se mettre les pieds dans le sable. Les Jardineries, au Parc olympique, propose un bistro avec une grande terrasse illuminée, une serre et une plage circulaire.

Pour une matinée d’autocueillette, rendez-vous à la Ferme Marineau dans l’ouest de l’ile de Laval (vous pouvez même vous y rendre en transport en commun). La saison des fraises s’étire de la mi-juin à la mi-juillet, celle des bleuets de la mi-juillet au mois de septembre.

Photo: Mollo
Combo promenade + crème glacée

Autre idée pour ceux qui ont besoin d’un objectif (ou d’une récompense), l’accord farniente-crème glacée en est un bon. Petite liste de promenades pour découvrir de nouveaux coins de Montréal, de jour comme de soir:

Outremont + Bilboquet

Mile End + Kem Coba

Boul. Gouin + Crèmerie Gelato

Villeray + Les Givrés

Petite-Italie + Monsieur Crémeux

Verdun + Bar laitier Wellington

Pointe-Saint-Charles + Mollo

Notre-Dame-de-Grâce + Ca Lem

Ahunstic + Virevent

Pointe-Claire + Wild Willy’s

Hochelaga + Hoche Glacé

Plateau + Bo-Bec

Coups de cœur des collaborateurs-parents
__________ 

Les enfants sont les as de l’observation et de l’appréciation du moment présent. Ils vivent à leur rythme, s’arrêtent pour sentir les fleurs et font des siestes. Voici quelques suggestions pour qu’ils s’imprègnent de leur environnement et cumulent des souvenirs.

Parc-nature de l’Île-de-la-Visitation: Parce que le long de la rivière des Prairies, les enfants peuvent observer la faune: les canards et les oies, surtout.

Parc-nature de la Rivière-des-Mille-Îles, parc-nature du Cap-Saint-Jacques, parc-nature de la Pointe-aux-Prairies et parc-nature du Bois-de-Liesse: Les parcs-nature sont des endroits tout désignés pour laisser l’occasion aux enfants de se délier les jambes et aux parents de détendre les leurs.

Parc national du Mont-Saint-Bruno: Pour les randonnées en sentiers où ils pourront observer des oiseaux, des insectes et des petits animaux comme des couleuvres et des escargots.

La Biquette: Pour leur faire vivre la campagne en ville, pour les laisser observer les moutons et leurs petits brouter le gazon et se reposer au soleil.

Le Zoo Ecomuseum: Parce qu’une visite dans ce zoo situé à Sainte-Anne-de-Bellevue est une incursion dans le monde des animaux du Québec alors qu’on peut les observer dans des habitats spécialisés (principalement à l’extérieur). Aussi parce que le zoo a été développé dans un esprit de conservation et qu’il réhabilite les animaux perdus ou blessés.

La Caverne de Saint-Léonard: Pour y découvrir les secrets que continuent de dévoiler ses immenses galeries souterraines. (6 ans et plus)

MBAM: Parce qu’il y a des expositions pour tous les âges et que le musée propose des activités et des ateliers artistiques pour les enfants.

Les jeux d’eau et les fontaines dans les parcs à travers la ville: Jarry, Lafond, Père-Marquette, Alphonse-Télesphore-Lépine, Baldwin, Lhasa-De Sela, Gilles-Lefebvre, Saint-Pierre-Claver, Saint-Michel. Parce qu’ils sont indémodables, qu’ils rafraichissent, qu’ils font fuser des rires et parce qu’il y a parfois des canards dans les fontaines.

Avis : Le contenu de la section Ailleurs a été soigneusement validé par l’équipe BESIDE. Cependant, comme la situation évolue rapidement, nous ne pouvons être tenus responsables de l’inaccessibilité de certaines activités. Nous vous conseillons de faire vos propres vérifications avant de prendre la route!

Share if you liked this story

Ne manquez jamais un numéro

Deux numéros par année

25% de réduction sur les numéros précédents

Livraison gratuite au Canada

Infolettre

Pour recevoir les dernières nouvelles et parutions, abonnez-vous à notre infolettre.