L’art du voyage lent au Québec

Cueillette de chicoutés, kayak sur le fleuve, expositions en plein air, nuitées en forêt… Le Québec est un grand terrain de jeu dont on ne peut que s’éprendre dès qu’on s’accorde le temps d'en profiter.

Texte—Juliette Leblanc
Cover photo—Kevin Brunelle

En partenariat avec

Dans le cadre de

Déguster les saveurs locales
____

Cultivez votre ouverture aux saveurs autant qu’aux parfums du territoire. Dans les métiers de la terre, les saisons se suivent et ne se ressemblent pas. Vergers, vignobles, ruchers, marchés, distilleries et fermes agrotouristiques foisonnent au Québec. Profitez des produits locaux québécois à déguster en piqueniques improvisés.

Les Îles-de-la-Madeleine. Photo: Jeanne Rondeau-Ducharme

En Gaspésie, sur la Côte-Nord ou aux Îles-de-la-Madeleine, la pêche locale saura ravir vos papilles : des crevettes nordiques aux pétoncles, sans oublier homard, morue, hareng, turbot, maquereau, crabe des neiges, moules, palourdes et bigorneaux…

Tweet

Sur la Côte-Nord, faites le plein de poisson fumé et de Sel Saint-Laurent, le premier sel de mer produit au Québec. Passez du temps dans les marchés saisonniers montréalais, dont le marché des Éclusiers, dans le Vieux-Montréal.

Plongez aussi dans la centaine de vignobles, distilleries et microbrasseries de la province. Quelques coups de cœur en vrac : les ateliers culinaires du vignoble Domaine Sainte-Famille, à L’Île-d’Orléans; les vignobles biodynamiques le Clos Saragnat —inventeur du cidre de glace — ou le Domaine Bergeville dans les Cantons-de-l’Est; la distillerie et brasserie Menaud dans Charlevoix et sa bière à la salicorne de L’Isle-aux-Coudres; la Distillerie des Marigots, posée au sommet d’une falaise au bord de la baie des Chaleurs à Caplan, en Gaspésie, ou la microbrasserie Tête d’Allumette à Kamouraska, pour regarder le soleil se coucher face au fleuve.

Pour faire durer le plaisir, faites un arrêt dans des boutiques fermières comme celle de la fromagerie Au Gré des Champs, en Montérégie, qui offre l’occasion de voir les vaches dans leur habitat naturel.

Tweet

Vous pouvez aussi vous rendre au magasin de l’Abbaye Val Notre-Dame, dont le bâtiment a été conçu par l’architecte Pierre Thibault. Situé sur un plateau boisé dominant la rivière L’Assomption, le site comprend des jardins et des espaces de méditation. 

Dans les Cantons-de-l’Est, visitez le gite et la table champêtre de la Ferme Au Pied Levé ou le gite viticole Les Sœurs Racines, au coeur d’un terrain de jeu qui comprend cinq kilomètres de sentiers forestiers. À Ferme-Neuve, dans les Hautes-Laurentides, arrêtez-vous à la sympathique cantine en plein air de Miels d’Anicet.

Miels d’Anicet. Photo: Virginie Gosselin
Ferme Au Pied Levé. Photo: TQ, Gaëlle Leroyer

S’ancrer dans le fleuve Saint-Laurent
____

Le fleuve enveloppe Montréal, cerne L’île d’Orléans, longe la Côte-Nord, borde la Gaspésie et, quel que soit le littoral, il s’insère dans l’imaginaire collectif, grandiose, avec ses odeurs, ses vagues, ses oiseaux qui y plongent, ses poissons qui y nagent.

À Montréal et aux alentours, le fleuve n’est jamais trop loin pour un piquenique ou un happy hour avec vue sur l’eau.

Tweet

Parmi nos lieux de prédilection, nous vous conseillons le parc national des Îles-de-Boucherville, parfait pour combiner un piquenique à une sortie sur le fleuve ou à une randonnée, le parc-nature du Cap-Saint-Jacques, superbe boisé où profiter de stations barbecue, et le parc-nature de l’Île-de-la-Visitation, au bord de la rivière des Prairies, où une promenade se combine bien à une crème glacée sur le boulevard Gouin.

Dans la région de Charlevoix, impossible de passer sous silence la charismatique  Baie-Saint-Paul, où l’hôtel et spa Le Germain constitue l’endroit parfait pour le télétravail ou la détente dans un décor champêtre campé à quelques pas de la plage. À neuf heures de route de là, sur la Côte-Nord, Havre-Saint-Pierre offre une vue inoubliable sur le Saint-Laurent. Si son eau rafraichissante vous donne envie d’y naviguer, aventurez-vous en planche à pagaie entre les mammifères marins et l’archipel de Mingan avec Les Vagues.

Parc national de l’Archipel-de-Mingan. Photo: Sébastien St-Jean

Havre-Saint-Pierre est aussi le point de départ du parc national de l’Archipel-de-Mingan; mille iles et ilots où observer des colonies d’oiseaux marins.

Tweet

Sur la route du retour, arrêtez-vous à Essipit, à quelques kilomètres de Tadoussac, pour une mémorable sortie en kayak de mer, dans le plein respect de la faune marine. Vous pourrez y planter votre tente ou séjourner dans l’un des chalets de cette destination gérée par la communauté innue locale — la nation innue constitue l’une des 11 nations autochtones au Québec.

Qui dit fleuve dit aussi Gaspésie, où les baleines migrent également au retour de la saison chaude. Les premières arrivent fin avril, début mai, et les dernières repartent fin octobre. Soyez au rendez-vous pour les accueillir ou les voir quitter le Saint-Laurent. Pour bonifier votre passage à Percé, faites une halte à la paisible pointe Saint-Pierre avant de visiter le nouveau centre écotouristique Le Nordet, qui réunit un spa nordique, un hôtel écologique avec vue sur mer et des activités de kayak (en saison).

Festival MURAL. Photo: MURAL, ABCDF, Rashad Bedeir.
Photo: Jeanne Rondeau-Ducharme

Dénicher l’art, les grands espaces verts et les ilots de nature en ville
____

Voyager, c’est aussi se laisser émerveiller par l’art où on ne l’attend pas, sur les murs d’une ville, dans les sentiers d’un jardin, dans les expositions au grand air, et débusquer en pleine ville les ilots de nature et en pleine nature, les endroits où se poser.

Le Festival MURAL se déploie dans Montréal chaque été et offre même des visites guidées. À Québec, trois murs de l’arrondissement de La Cité-Limoilou sont offerts aux artistes du graffiti qui souhaitent créer en toute légalité, via l’initiative Murs légaux. Ce même arrondissement compte d’ailleurs plus de 250 oeuvres d’art public extérieures. 

Jardins de Métis. Photo: Nancy Guignard

Pour les féru·e·s de botanique, les Jardins de Métis, un incontournable de la région du Bas-Saint-Laurent, offrent une programmation d’expositions artistiques temporaires sur un vaste terrain fleuri.

Tweet

Mention plus qu’honorable aux projections nocturnes du Festival international de cinéma et d’art de Percé Les Percéides et aux expositions des Rencontres de la photographie en Gaspésie, en bordure du fleuve.

Quels pouvoirs voulons-nous?

Cet article est tiré de notre plus récent numéro.

COMMANDER MAINTENANT

Les ilots de nature qui parsèment les centres urbains de la province sauront combler vos besoins de calme et de chlorophylle. À Montréal, le projet de réhabilitation environnementale du parc Frédéric-Back, dans le quartier Saint-Michel, est un véritable souffle sur la métropole. 

Autrefois carrière et site d’enfouissement, c’est aujourd’hui un parc de 153 hectares qui combine des vallons herbeux, de grandes sphères blanches qui captent le biogaz, des aires de piquenique et une piste multifonction pour la course et le vélo. À Laval, le parc de la Rivière-des-Mille-Îles propose une série d’activités toute l’année. S’y tiennent notamment des sorties de kayak au crépuscule pendant la saison estivale. 

Le Domaine de Maizerets est quant à lui un secret bien gardé de la ville de Québec. Vaste parc de 27 hectares, il est divisé en trois parties : le cœur historique, le boisé et l’arboretum. Une bouffée d’air frais idéale pendant votre virée dans le quartier Limoilou.

Tweet

Toutes les régions du Québec renferment des trésors de plein air. Pour une immersion complète dans un environnement vert, rendez-vous par exemple au parc régional Kiamika, un territoire de 184 km2 dans les Hautes-Laurentides qui comprend une dizaine de lacs et pas moins d’une quarantaine d’iles et d’ilots où on peut camper en toute tranquillité.

Cap Tourmente, Route Verte. Photo: Jeanne Rondeau-Ducharme

Se déplacer autrement
____

Au Québec, qu’on pédale jusqu’à destination ou qu’on s’y rende au volant d’une voiture, à bord d’un train ou d’un traversier, le potentiel d’aventures est grand et inépuisable. Chez BESIDE, on aime considérer le temps de déplacement comme un élément du voyage plutôt qu’un mal nécessaire.

En Outaouais, pédalez le long de la rivière des Outaouais ou à travers les collines du parc de la Gatineau. Dans les Basses-Laurentides, amusez-vous le long des 40 km du circuit La Vagabonde. Et les quelque 5 300 km de la Route verte qui sillonnent tout le Québec sauront rassasier les cyclistes les plus dégourdi·e·s.

À Sherbrooke, suivez la rivière Magog sur les 52 km de la véloroute des Grandes-Fourches (le circuit vous fait passer devant le très relaxant Strøm spa nordique…).

Tweet

Les routes sur fond de paysage à couper le souffle ne manquent pas au Québec : la route 362, entre Baie-Saint-Paul et La Malbaie, donne l’impression qu’on est avalé·e par le fleuve et l’horizon; la route 132, direction est, entre Sainte-Anne-des-Monts et Grande-Vallée, sent l’eau salée; les kilomètres qui joignent Saint-Armand à Frelighsburg offrent un point de vue imprenable sur le village du haut de la côte. Particulièrement satisfaisante à descendre à vélo, d’ailleurs, la 117 entre Grand-Remous et Val-d’Or: 253 km de forêts, de lacs et d’immensité bouleversante en traversant la réserve faunique La Vérendrye.

Train de Charlevoix. Photo: Tourisme Charlevoix, Caroline Perron

On l’oublie parfois, mais le train est également une belle façon de voyager. Il permet d’accorder toute son attention au paysage plutôt qu’à Google Maps.

Tweet

Jetez un œil au Train de Charlevoix qui relie les gares du parc de la Chute-Montmorency, de Baie-Saint-Paul et de La Malbaie. Finalement, le traversier dégage cette aura romantique des grandes occasions. Nous recommandons surtout: L’Isle-aux-Grues vers Montmagny; Rivière-du-Loup vers Saint-Siméon; Matane vers Baie-Comeau.

Bonjour Québec a pour mission de faire rayonner la province comme destination, autant à l’international que localement. C’est avec fierté que la marque met en valeur le territoire spectaculaire, la culture créative et l’authenticité des expériences et lance l’invitation aux gens d’ici et d’ailleurs de découvrir le Québec comme jamais auparavant, le temps d’un voyage qui les fera tomber amoureux pour toujours.

Partagez cet article

Ne manquez jamais un numéro

Deux numéros par année

25% de réduction sur les numéros précédents

Livraison gratuite au Canada

Infolettre

Pour recevoir les dernières nouvelles et parutions, abonnez-vous à notre infolettre.