Cuisiner un plat traditionnel syrien, le fakde

Avec son entreprise les Filles Fattoush, Adelle Tarzibachi rend hommage à sa Syrie natale. Apprenez à cuisiner un plat typiquement syrien pour le temps des fêtes.

Texte—Marie Charles Pelletier

En partenariat avec

Adelle Tarzibachi arrive à Montréal en 1988. Les rues d’hiver remplacent celles de la Syrie. Dans la cuisine, avec sa mère et sa grand-mère, elle retrouve les souvenirs d’Alep grâce aux épices et aux histoires qui ravivent leurs bons souvenirs. Guidée par le désir de tisser une relation durable entre le Canada et son pays d’origine, elle devient entrepreneure quelques années plus tard et cofonde Les Filles Fattoush.

En 2017, l’idée lui vient de créer une entreprise en soutien à la vague d’immigrant·e·s syrien·ne·s. Le projet, amorcé par la documentariste Josette Gauthier, est mené à bien par Geneviève Comeau et Adelle, qui ne connait que trop bien le sentiment qui nous envahit quand on débarque dans un pays dont on ne sait rien. Dans une cuisine de Ville Mont-Royal, les Filles Fattoush offrent une première occasion de travail à des femmes réfugiées syriennes et partagent une part de leur culture avec les Montréalais·e·s. Chaque jour, ces femmes font rayonner les saveurs syriennes en préparant des plats prêts à manger et en important des kilos d’épices sur leur nouveau continent.

L’entreprise favorise non seulement leur intégration, mais les aide aussi à briser l’isolement. Le premier pas vers l’autonomie, nous dit Adelle, c’est de se trouver un premier emploi, de contribuer à notre nouvelle communauté. Il y a aussi quelque chose de réconfortant à travailler avec ses consœurs, à covoiturer à 5h du matin quand le soleil n’est pas encore levé, à prendre le café ensemble vers 11h et à raconter sa fin de semaine dans sa langue maternelle, l’arabe. Et surtout, de faire vivre sa culture ailleurs.

Dans cette cuisine, elles retrouvent l’espoir et la fierté de partager avec leur communauté d’accueil les recettes du pays qu’elles ont dû quitter.

Cuisiner un fakde

Préparez ce repas festif que l’on mange en Syrie au temps des fêtes.
____

Ingrédients

  • ½ tasse de beurre non salé ou de ghee
  • 1 gigot d’agneau d’environ 2 kg
  • De 3 à 5 tasses de vin blanc (facultatif)
  • 3 branches de cèleri, avec les feuilles
  • 2 carottes
  • 1 oignon, coupé en deux
  • Feuilles de persil (au gout)
  • 4 gousses de cardamome
  • 3 bâtons de cannelle en écorce
  • 3 feuilles de laurier
  • 3 tranches de gingembre frais
  • 1 ½ c. à soupe de grains de poivre
  • ½ c. à soupe de sel
  • 1 barquette de champignons café
  • 1 tasse de pommes de terre grelots
  1. Préchauffez le four à 300 °F (150 °C).
  2. Dans une grande cocotte, faites fondre le beurre ou le ghee. Lorsqu’il est bien chaud, saisir le gigot d’agneau sur toute sa surface en le piquant à l’aide d’une fourchette.
  3. Remplissez la cocotte d’eau – ou de vin blanc, pour un gout plus parfumé – au tiers. Ajoutez le cèleri, les carottes, l’oignon, le persil, la cardamome, la cannelle, les feuilles de laurier, le gingembre, le poivre et le sel.
  4. Couvrir et placez la cocotte au four environ quatre heures ou jusqu’à ce que la viande soit tendre et s’effiloche à la fourchette. Après deux heures de cuisson, ajoutez les champignons et les pommes de terre.
  5. Transférez le gigot d’agneau dans un grand plat de service. Disposez tout autour le cèleri, les carottes, les champignons et les pommes de terre. Dans un tamis, filtrer le jus de cuisson avant de le verser dans un bol ou une saucière.

Adelle recommande d’accompagner l’agneau avec du frikeh, une solution de rechange au riz. Il s’agit d’un blé fumé garni avec des noix: des amandes, des noix de cajou et des noix de pin.

Dégustez en famille ou entre ami·e·s!

Apprenez-en plus sur Adelle et les Filles Fattoush dans la série Les chemins de travers. Celle-ci présente les histoires – pas toujours lisses — de gens qui ont décidé de sortir du cadre ou de le repenser. Présentée par BESIDE, en partenariat avec Desjardins.

Partagez cet article

Ne manquez jamais un numéro

Deux numéros par année

25% de réduction sur les numéros précédents

Livraison gratuite au Canada

Infolettre

Pour recevoir les dernières nouvelles et parutions, abonnez-vous à notre infolettre.