Droit de défense, droit de résistance

Avant la guerre, nombre de civil·e·s ukrainien·ne·s ont rejoint les unités locales de défense territoriale. Aujourd’hui, ils·elles se battent pour protéger leur pays.

Photos—Sasha Maslov

En janvier, l’Ukraine a invité ses citoyen·ne·s à suivre une formation militaire pour se préparer à une invasion russe. Nombre de civil·e·s ordinaires ont alors rejoint les unités locales de défense territoriale. Aujourd’hui, ils·elles se battent pour protéger leur pays.

Dans cette série intitulée « Droit de défense, droit de résistance », Sasha Maslov présente des clichés de certaines de ces recrues photographiées à la veille de la guerre.

Maryana Zhaglo, 52 ans, est une analyste marketing de Kyiv. « L’Ukraine est ma patrie. Je suis née ici et je veux être prête à défendre mon pays », dit-elle.

Borys Cherkas, un enseignant et historien de 45 ans, est fier de faire partie d’une cohorte de recrues plus mûres : « Ce devrait être les personnes plus âgées qui montent au front. »

Yuriy Boyko, 68 ans, a servi dans l’armée soviétique pendant 20 ans avant de créer sa propre société informatique. Il fait aujourd’hui partie de la résistance ukrainienne.

«Pour ces citoyen·ne·s ukrainien·ne·s, se préparer au pire s’avère la meilleure manière d’envisager un avenir souverain.», affirme Sasha Maslov.

Tweet

Sasha Maslov est un artiste ukraino-américain installé à New York. Photographe portraitiste, il a exposé son travail dans différentes galeries d’art à travers l’Europe et les États-Unis. Il collabore régulièrement avec plusieurs médias à New York et à travers le monde. Il s’investit présentement dans des projets documentaires.

Partagez cet article

Ne manquez jamais un numéro

Deux numéros par année

25% de réduction sur les numéros précédents

Livraison gratuite au Canada

Infolettre

Pour recevoir les dernières nouvelles et parutions, abonnez-vous à notre infolettre.