UN CERCLE

Des images spectaculaires qui s'inspirent de la plus grande œuvre qui soit: la nature.

Photos — UN CERCLE

UN CERCLE est une maison créative française spécialisée dans la production photo, vidéo et artistique. Elle est portée depuis 2015 par Pauline Barré et Mickael Samama, des passionnés de cinéma, de musique et de grands espaces. Particulièrement sensible aux causes environnementales et animales, le duo s’efforce de mettre en lumière la relation entre l’humain et la nature.

 

Quelle œuvre ou quelle forme d’art a eu la plus grande influence sur votre travail?

PAULINE: Je suis passionnée par le cinéma; c’est un monde qui me fascine depuis toujours. Je suis également sensible à l’architecture et au design, surtout au processus qui se cache derrière une réalisation. Mais l’œuvre qui a une influence sans limites sur moi est celle qui se trouve dehors, dans les montagnes, dans les déserts, dans les océans. La nature est une source d’inspiration intarissable.

MIKE: La musique. C’est ma première passion, et je crois qu’elle influence énormément mon approche de la photo et de la vidéo (ma deuxième passion). J’ai des dizaines d’idées qui peuvent naitre juste en écoutant un morceau qui me parle.

Qu’y a-t-il de plus majestueux qu’un lion qui marche dans la savane et qui croise votre regard? L’instant est tellement puissant qu’il semble durer des heures… Les adjectifs sont nombreux quand vient le temps d’évoquer la Namibie. En même temps, comment trouver les mots justes pour raconter l’Afrique? Il faut la vivre. Les animaux, les paysages, les gens: ça vous marque à jamais.

 

Comment abordez-vous le processus créatif en duo?

Sans réfléchir. Honnêtement, il est très difficile pour nous d’expliquer cette symbiose. Tout est fluide dans notre processus de création. Nous avons la chance d’avoir les mêmes intérêts, les mêmes visions, les mêmes convictions. Ça aide beaucoup.

Nous travaillons toujours en duo, que ce soit sur le terrain, sur l’édition des images ou encore sur le montage des vidéos. Il faut être «solides», d’une certaine façon, pour être ensemble 24 heures sur 24, mais pour nous, ça fonctionne très bien.

Tweet

Vous avez fait des séries à travers le monde. Y a-t-il un lieu qui vous a particulièrement marqués?

PAULINE: La Namibie. Pour moi, c’était une introduction à l’Afrique, le continent dont je rêvais depuis mon plus jeune âge. Je savais, avant même d’y être allée, que j’en reviendrais changée. Là-bas, j’ai vu pour la première fois des éléphants, des rhinocéros, des guépards, des lions. Ça m’a bouleversée. J’ai appris beaucoup sur la nature — sur sa fragilité, ses forces et son équilibre, avec lequel l’humain ne cesse de jouer.

MIKE: L’Islande, et plus particulièrement les fjords de l’ouest et les hautes terres. J’ai un attachement pour ce pays depuis le jour où j’y ai posé le pied.

L’Islande autrement. Nous avons voyagé de nombreuses fois — et toujours avec la même fascination — sur l’ile de feu et de glace, allant de Askja au Landmannalaugar, en passant par Kerlingarfjöll. C’est lors d’un voyage en hiver, souvent arrêtés par les tempêtes de neige et les blizzards, que nous avons capturé ces images, ces contrastes qui nous inspirent tant.
 

Comment le voyage influence-t-il la photo, et vice-versa?

Le voyage influence la photo dans son imprévisibilité: bien qu’on puisse avoir un itinéraire défini, il reste impossible de prévoir les aléas de la route, les rencontres qu’on fera, et donc les opportunités en matière d’images. À l’inverse, la photo est pour nous une passion à laquelle nous donnons la priorité; il est donc évident qu’elle bouleverse le voyage. Elle nous pousse à être attentifs aux détails, ceux qu’on ne voit pas forcément au premier regard. Elle nous amène à nous lever très tôt, à nous coucher très tard. La lumière est probablement l’élément le plus important dans nos photos — il faut souvent aller la chercher!

Quel élément essentiel cherchez-vous à saisir dans vos photos?

L’originalité. Cela passe par la prise de vue, évidemment, mais surtout par la lumière, les ombres, un mouvement, une expression — et pour la photo animalière, par un comportement.

 

Au Botswana, nous avons rencontré un guide, Ocean, qui nous répétait souvent: «En safari, il vaut mieux prendre du temps de qualité avec un animal plutôt que de courir à droite et à gauche.» Cela nous a permis, un matin, d’observer pendant plus de deux heures un léopard dans sa routine, et donc de capturer des moments uniques.

Tweet
C’était il y a plus d’un an. Juste prononcer ce mot, Patagonie, impliquait déjà tant de choses. Le sauvage, les grandes étendues, les montagnes… Après un mois passé dans le nord du Chili, à côtoyer le désert d’Atacama, nous étions loin d’imaginer ce qui nous attendait au sud, via la mythique Carretera Austral: tout était encore plus beau, encore plus grandiose.

 

Aimeriez-vous nous parler d’une cause particulière? D’un organisme qui vous tient à cœur?

Nous aimons beaucoup AfriCat, une association namibienne qui œuvre pour la protection des félins menacés par la perte d’habitat, le braconnage et le changement climatique. Cette équipe accomplit un travail incroyable avec les communautés aux alentours. Sa philosophie est «conservation through education» — la clé, à notre avis, pour le futur de la vie sauvage.

Quels sont les trois comptes Instagram qui vous inspirent le plus?

@savinggorillas: Le compte de l’Association de Dian Fossey pour la protection des gorilles, à consulter pour les informations intéressantes et les vidéos qu’on y partage régulièrement.
@shaazjung: Un photographe animalier dont les prises de vue sont exceptionnelles.
@hugoclementk: Un journaliste français qui met en lumière des causes importantes.

 

_________________

Où trouver UN CERCLE?

@uncercle / uncercle.com

_________________

 

UN CERCLE signe la photo de couverture du plus récent numéro du magazine BESIDE.

Achetez votre exemplaire!

Partagez cet article

Ne manquez jamais un numéro

Deux numéros par année

25% de réduction sur les numéros précédents

Livraison gratuite au Canada

Infolettre

Pour recevoir les dernières nouvelles et parutions, abonnez-vous à notre infolettre.